ip2

Le Programme d’inspection professionnelle 2024-2025 a été adopté par le Conseil d’administration le 8 décembre dernier. 

Au cours des deux dernières années, le nombre d'inspections professionnelles a considérablement augmenté à l'Ordre afin de rattraper des retards causés notamment par la pandémie de la Covid-19. Ainsi, pour les deux dernières années combinées, 524 avis d'inspection avec questionnaire ont été envoyés et 179 visites ont été effectuées (91 en 2022-2023 et 88 en 2023-2024). Ces résultats ont été rencontrés grâce à des efforts soutenus de l'équipe d'inspection professionnelle de l'Ordre.

Ainsi, cette année, l’effort d’inspection reprendra une envergure normale par rapport aux années pré-pandémie. Nous allons donc envoyer 195 avis d’inspection (avec questionnaire) choisis selon notre grille de gestion du risque. Parmi ces membres, 65 seront sélectionnés pour une visite d’inspection professionnelle, particulièrement des membres qui posent des actes professionnels en vertu de l’article 2, 4o, de la Loi sur les ingénieurs forestiers en lien avec les forêts privées (organismes de gestion en commun, offices et syndicats), la pratique privée, la concertation liée à la sylviculture, l’approvisionnement en fibre (bois rond, copeaux, sciures, planures et biomasse) et la foresterie urbaine et périurbaine. Nous prévoyons continuer d’utiliser les outils numériques afin de faire des visites d’inspection à distance, mais la majorité des visites se feront dans les bureaux des professionnels(les). 

Tous les membres ayant obtenu leur permis d’exercice en 2021 font partie des 195 membres sélectionnés, puisque tous les membres doivent recevoir une visite d’inspection professionnelle à leur troisième année d’inscription à l’Ordre.

Les avis d’inspection seront expédiés par courriel dans la deuxième semaine du mois d’avril afin d’avoir les informations les plus à jour sur les membres à la suite de la réinscription annuelle. Ceci nous permet d’avoir une meilleure reddition de compte au Conseil d’administration et à l’Office des professions.